19 septembre 2017
Usages & consommation

Débit des fleuves réduit, nappes phréatiques asséchées, polluants libérés, la fonte des glaciers pas assez étudiée

C’est un fait scientifiquement établi: d’ici la fin de ce siècle, il ne restera que 4 à 13% de la surface des glaciers actuelle sur la planète. Une disparition dont l’homme sous-estime probablement les conséquences.

D’ici 2100, il ne pourrait rester dans les Alpes que 4% de la surface de glacier qui existait au début de ce siècle, un phénomène qui concerne le monde entier. Les conséquences pour la population ont été jusqu’à présent trop peu étudiées, avertissent les chercheurs.

Lire l’article
Source: www.arcinfo.ch