7 août 2018
Troger

Smixin : l’eau, l’air, l’avenir

C’est parce qu’elles se reconnaissent dans une même vision responsable que les entreprises Troger et Smixin ont décidé leur partenariat. Ce serait un lieu commun que de s’alerter de la raréfaction planétaire de l’eau, mais aussi du phénomène exponentiel de la contamination bactérienne par les mains dans les zones publiques. Avec son génial concept, Smixin offre une solution simultanée à ces deux problèmes et Troger sa compétence de conseiller-installateur pour que les entreprises, institutions, centres commerciaux, aéroports, gares et collectivités puissent adopter une nouvelle logique d’hygiène des mains et d’optimisation des ressources.

Si Troger s’est spontanément intéressée à Smixin, c’est parce que sa proposition va au-delà du produit. Smixin est un projet de salubrité visant les lieux publics et de transit. Plusieurs études universitaires prestigieuses telles que celle du MIT de Boston en font le constat : les zones de transit telles que les aéroport sont à l’origine de la propagation des maladies bactériennes, à tel point que certains aéroports sont en cas de risque de pandémie contre-indiqués en raison de leur potentiel de contamination.
Une enquête a récemment révélé qu’à peine 60 % des voyageurs se lavent les mains au sortir des toilettes. La réalité est probablement plus sévère et il n’est pas étonnant que les autorités s’alarment d’une situation qui pourrait mener à de véritables catastrophes.
Il en est de même dans les grandes entreprises, où les maladies contractées dans les espaces sanitaires auraient une influence non négligeable sur le taux d’absentéisme. Avec un minimum de 4 à 5 lavages des mains par jour et par personne présentes sur les lieux de travail, ce taux pourrait se réduire de près de 10 %, sachant que l’on estime à 3000 dollars par an et par personne le coût de l’absentéisme.
Il y a là un enjeu planétaire, pour un geste simple susceptible d’enrayer de possibles épidémies (on se souvient du H1N1) et d’améliorer les conditions du vivre ensemble.

Smixin résout plusieurs problèmes avec la même solution

Pour circonscrire l’épineux problème de l’hygiène des mains dans les espaces sanitaires publics, Smixin a fait confluer deux facteurs mécaniques : systématiser l’usage du savon et réduire la consommation d’eau par lavage. Au terme de plusieurs années de développement, la Smart Mixing Unit naissait ; une tête de mélange intelligente qui libère une émulsion composée de savon, d’air et d’eau.

Tête de mélange Smart Mixing

Ce qui paraît assez simple à décrire est en réalité un prodige d’efficacité :
– une économie d’eau d’environ 90 %, avec 0,7 l par minute au lieu d’une moyenne actuelle de 4 litres avec un mitigeur traditionnel
– une dose de savon à chaque lavage des mains, avec une réduction de plus de 90 % des risques bactériens

Mais, comment est-ce possible ?

Smixin (Smart Mixing Insight) a été créée il y a environ 10 ans par Elmar Mock (co-inventeur de la Swatch) et ses collègues de chez Creaholic, une « usine » à invention située à Bienne. Smixin réunit une équipe d’ingénieurs et technico-commerciale de haut niveau, et est elle aussi située à Bienne.
Leur solution, la Smart Mixing Unit, réussit l’exploit de réduire le débit d’eau de 90 %, en y ajoutant de l’air ! Il suffisait d’y penser, aurait dit Christophe Collomb, mais à l’idée se sont succédé plusieurs années de recherche pour réaliser une tête de mélange associant l’eau et l’air avec une telle précision que le sentiment d’abondance est le même qu’avec un robinet classique. Il est même supérieur en sensation ! Vous l’avez compris, il ne restait plus qu’à ajouter une dose de savon pour que l’utilisateur se lave les mains avec la certitude d’une hygiène irréprochable et le bénéfice d’une préservation de nos ressources planétaires.

Une solution qui change tout sans que l’on se rende compte de rien.

Avec une émulsion composée d’eau et de savon, l’utilisateur limite le mouillage des mains, puis la distribution du savon à une seule opération. La proportion d’air dans le mélange permet également d’abaisser la pression à un bar et de d’abaisser encore la quantité d’eau.
Avec 1.5 litre de savon, Smixin assure 3000 lavages avec de surcroit un monitoring connecté qui garantit la bonne gestion des approvisionnements.

Enfin des statistiques de salubrité publique fiables !

Sans perdre de vue l’objectif final consistant à réduire la propagation des bactéries grâce à un lavage des mains plus fréquent des usagers, il était nécessaire de développer un outil statistique. Smixin répond donc par la technologie à la quantification des lavages, par poste. Ainsi, les gestionnaires pourront disposer de données précises, par lieu, afin d’engager les campagnes de sensibilisation requises. L’amélioration de la situation proviendra de la prise de conscience des usagers sur leur propre hygiène et leur responsabilité dans leur contamination et celle d’autrui.
Pour les équipes d’entretien, la gestion digitale permet également une disponibilité de savon permanente et maitrisée, impossible avec les systèmes traditionnels.

Smixin l’a fait, Troger y croit

Avec Smixin, Troger trouve un partenaire de choix répondant non seulement aux besoins du marché, mais également à sa vision d’une technologie liée à l’eau, accessible et au service de l’humanité. Depuis 2015, notre compagnie propose cet extraordinaire produit à sa clientèle institutionnelle, de grandes entreprises et de collectivités, aussi bien dans l’étude que dans l’installation. Année après année, nous sommes certains que Smixin va dans le bon sens, celui du progrès.

En savoir plus sur Smixin