26 mars 2019
Réalisations

Troger rénove la cité-satellite du Lignon

Débutés au 3e trimestre 2018, les travaux concernent 144 appartements dont il s’agit de restaurer les installations sanitaires. Mandatés par Brodbeck Roulet Architectes Associés SA en qualité de bureau d’étude, nous avons élaboré le projet de transformation avant d’être consultés et choisis pour la réalisation des travaux.

Intervenir sur ce patrimoine architectural des années 60 n’est pas une mince affaire. La mise en œuvre du chantier a nécessité la migration des occupants vers des lieux de vie provisoires et un désamiantage préliminaire. Une fois cette première phase d’assainissement achevée sur 4 niveaux, il nous incombera de créer et poser de nouvelles colonnes d’alimentation, de refaire à neuf les salles d’eau et de les équiper. Les appartements de l’IMAD* mis à disposition étant entre autres destinés à des personnes à mobilité réduite, l’occasion est donnée d’en adapter l’ergonomie avec des douches à la place des baignoires ainsi que la pose d’un ensemble d’accessoires de sécurité.

Un projet simple, une réalisation pointilleuse
Le début de chantier, portant sur 4 montées (50-51-52-53), a été perturbé par d’importants dégâts provoqués par des incendies volontaires. La topographie étonnante du rez-de-chaussée, situé sur deux niveaux avec un plafond particulièrement élevé, a également constitué une difficulté, notamment pour la pose des conduites neuves. Les nouvelles installations ont été exécutées en parallèle des anciennes, ces dernières étant démontées au fur et à mesure de l’avancement des travaux. En revanche, dans les appartements, la démolition de certaines parois, l’encastrement des châssis préfabriqués comprenant la fixation des réservoirs et tuyauteries, ainsi que les finitions, ne prévoient pas de complexité, si ce n’est la préservation de certains éléments patrimoniaux protégés.

Conceptualiser en amont facilite incontestablement la mise en œuvre
Troger ayant entrepris ce projet en tant que bureau d’étude, il est vrai que la prise en charge de la réalisation en est grandement facilitée ; nous connaissons parfaitement les caractéristiques de l’immeuble, ce qui permet d’éviter toute mauvaise surprise lors des travaux. Cette mission rappelle que la maîtrise technique le plus en amont possible, reste un des meilleurs moyens d’optimiser le coût et la qualité de construction.

La cité du Lignon, un programme d’habitation révolutionnaire. 
Réalisée entre 1963 et 1971, la cité du Lignon faisait partie du plan d’action logements du Département des travaux publics, face à la croissance du canton de Genève. Il s’agissait de loger 10 000 habitants.
Les architectes Georges Addor, Dominique Julliard, Jacques Bolliger, Louis Payot proposèrent un design d’implantation alternatif à la grille orthogonale habituelle. Le plan masse fut organisé en trois immeubles locatifs, à savoir deux tours jumelles de 26 et 30 étages, et d’un bâtiment d’un seul tenant se développant selon une ligne brisée ininterrompue de plus d’un kilomètre. Ce système d’implantation a été conçu pour éviter les vis-à-vis et favoriser l’ensoleillement des appartements. Aujourd’hui encore, la cité du Lignon est étudiée pour l’audace de son architecture, qui en a fait le plus long bâtiment du monde au moment de sa construction.

*IMAD : Institution genevoise de maintien à domicile